ambianceDaisy09.jpg
ambianceDaisy10.jpg
ambianceDaisy11.jpg
ambianceDaisy00.jpg
ambianceDaisy02.jpg
ambianceDaisy06.jpg
ambianceDaisy08.jpg
ambianceDaisy12.jpg
ambianceDaisy04.jpg
ambianceDaisy07.jpg
ambianceDaisy03.jpg

La chirurgie ambulatoire

Une formule qui s'impose

Solution médiane, qui concilie une prise en charge optimale et une sécurité maximale des patients avec une meilleure maîtrise des coûts, la chirurgie ambulatoire, dite également chirurgie d'un jour, est désormais considérée comme une alternative à la chirurgie traditionnelle, dans des créneaux médicaux bien définis et selon des prescriptions très précises.

 

Les avantages d'une intervention en ambulatoire sont multiples : durée d'attente et de séjour raccourcie dans un milieu médicalisé parfois ressenti comme hostile, sortie le jour même, retour rapide à la vie normale et aux activités habituelles, diminution des risques d'infections nosocomiales, effets secondaires moindres.

 

Les domaines privilégiés

La liste des traitements chirurgicaux exercés en mode ambulatoire ne cesse en outre de s'allonger, qu'ils soient de nature diagnostique ou thérapeutique. L'ophtalmologie et l’urologie en représentent les domaines opératoires privilégiés, auxquels s'ajoutent certains cas d’orthopédie, de gynécologie, de chirurgie de la main, de chirurgie plastique, de chirurgie maxillo-faciale, de chirurgie générale (hernies inguinales, varices, ablation de lipomes, etc). Cataracte, tunnel carpien, arthroscopie en constituent les pratiques les plus fréquentes.

 

La chirurgie ambulatoire connaît également des limites, ne serait-ce en premier lieu parce que chaque patient est unique et que son état de santé n'est pas forcément compatible avec ce type de prise en charge. Elle n'est en effet réalisable qu'en cas de conjonction d'éléments propices et d'absence de contre-indications. L'avancée des techniques médicales fait toutefois reculer de jour en jour les cas d'exclusion.

 

Une infrastructure moderne et lumineuse

La conception architecturale du centre DaisY des eHnv a été spécialement étudiée pour simplifier et surtout optimiser les processus de cette chirurgie dite d'un jour, tant médicaux qu'administratifs et organisationnels. Les équipements de pointe et l'équipe professionnelle, dédiée uniquement à cette formule novatrice de traitement ambulatoire, forment un complément idéal à cette infrastructure pratique, moderne et lumineuse, spécialement adaptée à cette activité et permettent d'en augmenter le confort, pour la grande satisfaction des patients.

 

Un outil de nouvelle génération

Si l'histoire de la chirurgie ambulatoire moderne ne devait retenir qu'un seul nom, elle garderait sans doute en mémoire celui de son pionnier, le Dr James H. Nicoll. C'est ce chirurgien écossais qui a ouvert la voie à ce concept embryonnaire au début du siècle dernier, en décrivant dès 1909 pour la première fois des cas pédiatriques de chirurgie ambulatoire et en réalisant près de 9000 opérations sans hospitalisation au Royal Glasgow Hospital en Ecosse.

 

Période charnière

Il fallut toutefois attendre plus d'un demi siècle pour que cette pratique s'affirme dans une réalité plus globale. La notion de chirurgie ambulatoire n'a en effet commencé à poindre que dès les années 1970 en Europe et aux Etats-Unis. Cette nouvelle forme de prise en charge arrivait à une période charnière dans le monde occidental de la santé, à la fois cause et victime involontaires de l'élévation de l'espérance de vie et de ses conséquences, c'est-à-dire notamment l'augmentation du nombre d'intervention liées à l'âge et l'engorgement des blocs opératoires.

 

Dans les années 90, la conjonction des progrès de la chirurgie et de l’anesthésiologie accéléra cette tendance et permit à la chirurgie ambulatoire de s’imposer un peu partout comme un indispensable outil de nouvelle génération. D'un côté, les techniques chirurgicales «mini-invasives», notamment par laparoscopie, de l'autre, les méthodes anesthésiques ciblées et de courte durée permirent de réduire l’impact opératoire sur l’organisme du patient, assuré par là-même de douleurs moindres et d'une récupération plus rapide.

 

Une prise en charge efficiente

En matière de chirurgie ambulatoire, deux concepts architecturaux s'affrontent actuellement : le premier vise une intégration complète du département ambulatoire à un complexe hospitalier et le second une implantation dans un bâtiment satellitaire et indépendant de l'infrastructure principale. Cette dernière formule, dite également en site propre, a été adoptée par les eHnv pour son centre de chirurgie ambulatoire DaisY. Cette solution débouche sur une simplification de la prise en charge, qui reste à la fois totalement sécurisée et hautement confortable pour les patients. Elle a pour avantage de séparer le flux des futurs opérés, hospitaliers d'un côté et ambulatoires de l'autre, et, par là-même de mieux assurer l'efficience de leur prise en charge.